Visite et audition de la commission d’enquête sénatoriale Post Lubrizol dans la Vallée de la Chimie

Les maires des quatre principales communes de Vallée de la Chimie (Feyzin, Saint-Fons, Solaize et Pierre-Bénite) et le Vice-Président de la Métropole Michel le Faou ont été auditionnés ce jour par la commission d’enquête sénatoriale chargée d’évaluer l’intervention des services de l’État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen.

L’occasion pour les élus de rappeler :

  • La pertinence du dispositif unique d’accompagnement des projets industriels dans la Vallée de la Chimie, co-construit avec les sites Seveso, l’APPEL des 30 !; qui permet de sélectionner uniquement des activités compatibles avec les entreprises déjà présentes et ayant une bonne culture des risques technologiques (logique de plateforme) ;
  • L’existence d’un dispositif d’information et d’expertise de la vulnérabilité des habitants (Dispositif Sécureno’V) et des activités économiques (entreprises, commerçants, artisans…) impactées par les risques technologiques.
  • L’incitation faite auprès des industriels pour les encourager à poursuivre leurs investissements  en faveur de la réduction des risques (au-delà des obligations réglementaires). La Métropole de Lyon investit plus de 10M€ dans le mandat pour renforcer la compétitivité des sites SEVESO et faciliter leur développement vers des technologies ayant moins d’impacts sur l’environnement.

Les élus ont aussi rappelé l’impérieuse nécessité de moderniser les dispositifs d’alerte des populations (déploiement d’expérimentation de type Cell Broadcast notamment) et de revoir les dispositifs d’informations entre l’ensemble des acteurs concernés par les risques industriels lors des événements.